Tag Archives: Alternatiba

  • -

Vélorution jusqu’à l’aéroport de Saint-Jacques de la Lande pour la diminution du trafic aérien !

Tags : 

Photo de groupe lors de la Vélorution anti-aviation d'Alternatiba Rennes
Vélorution anti-aviation – Alternatiba Rennes

📣🚲 Le 13 novembre 2022, Alternatiba a pédalé de la mairie à l’aéroport de Saint-Jacques de la Lande pour revendiquer une vraie réduction du trafic aérien !

Accompagné de plusieurs groupes militants comme Attac, l’ACNAAR, la Nature en ville mais aussi le collectif de chercheur·euses « Écologie Politique en Armorique » (ÉPolAr), nous avons affirmé nos revendications envers le mode de transport le plus injuste et le plus rapide pour réchauffer la planète !

Nous voulons la FIN
🚫des subventions de l’aérien par les régions hors missions d’intérêt général
🚫de la circulation des jets privés dès cet hiver
🚫des quotas gratuits d’emissions de CO2 de l’aviation
🚫des vols courts intérieurs qui ont une alternative en train de moins de 4h
🚫des 10 projets d’extensions d’aéroports français

Nous DEMANDONS
✅️La taxation du kérosène et la mise en place d’une véritable TVA sur les vols intérieurs mais aussi européens
✅️La construction d’une vraie feuille de route dans chaque région et au niveau national pour augmenter le ferroviaire (billets gratuits ou peu chers)
✅️Un soutien des travailleur•ses de l’aéronautique et un accompagnement dans leur reconversion
✅️Une charte de la publicité dans toutes les communes pour interdire les publicités aériennes comme prévu par la loi climat et résilience
✅️La mise en place d’un couvre feu de 8h sur tous les aéroports de l’ouest

✊️Avions ou climat, on a plus le choix !!!

Revue de presse

https://bit.ly/articletelegrammealternatibaaviation

https://bit.ly/articleOFalternatibaaviation

Notre prise de parole


  • -

Le Week-end des Possibles fait le plein à Rennes

Tags : 

Pour sa 5ème édition, le Village des Possibles a accueilli plusieurs milliers de Rennais venus sur le Mail François Mitterrand pour rencontrer plus de 80 organisations, producteurs locaux et autres artisans. L’occasion pour le public de mieux connaître les associations et les initiatives locales qui contribuent à construire une société plus solidaire, plus équitable et plus respectueuse de la planète. 

En parallèle des stands des associations, plusieurs animations ont eu lieu durant ces deux jours : conférences, témoignages, débats, concerts, yoga, initiation à la danse… Parmi les sujets abordés : ruralité, crise climatique, crise démocratique, violences sexistes…  Un Week-end qui s’est clôturé dimanche par un Brunch des Possibles sous la forme d’un marché de productrices et producteurs locaux proposant une restauration vegan ou végétarienne à partir de produits bio.

Nous retiendrons de ce week-end une belle mobilisation des rennais.es, sous un beau soleil. Les stands ont fait le plein permettant ainsi aux associations de faire entendre leur voix et faire parler de leurs projets. Ces échanges ont encouragé certains visiteurs de s’impliquer un peu plus en faisant un don, voire même en devenant bénévoles.

Les conférences et autres rendez-vous collectifs ont également mis la lumière sur des sujets remarqués. « Le procès de l’industrie agroalimentaire » a notamment marqué les esprits sur un thème qui nous concerne tous et touche notre territoire : la ruralité et la question des pesticides. Un sujet très présent dans les débats. 

Plus que jamais, le Village des Possibles, devenu Week-end des Possibles pour l’occasion, a permis de faire connaître les solutions citoyennes et locales à de multiples défis. Merci à tous les participants, associations, initiatives et bénévoles qui ont répondu présents ! Nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine. En attendant continuez à suivre nos actualités ! 

Notre prise de parole

Après deux années perturbées par la crise sanitaire, une annulation en 2020 et un format réduit en 2021, nous sommes de retour pour fêter ensemble toutes et tous les nombreuses alternatives locales ! Chaque structure présente aujourd’hui nous montre que la société que nous désirons est possible et se construit déjà. Une société de justice sociale, d’égalité en droit et en fait, de respect de la biodiversité et du vivant où la démocratie est bien réelle et le profit n’est plus la boussole qu’on nous impose. Pour cette cinquième édition, nous avons réuni 90 associations, collectifs, artisanes et artisans, bravo à nous ! Avant de laisser place à la fête, nous aimerions faire quelques remerciements : – à la Ville de Rennes pour son accompagnement tout au long de l’organisation, pour le prêt de matériel et la subvention. Sans tout cela nous ne pourrions pas vous proposer un événement de cette ampleur ! – à Biocoop pour le don de produits et à Food Not Bombs pour la transformation, iels nous prouvent encore une fois qu’on peut faire des belles choses avec de la récup ! – à la valeureuse équipe d’organisation bénévole qui œuvre depuis des mois à la préparation de ce weekend – aux bénévoles présent.es qui depuis ce matin et jusqu’à demain soir seront sur le pied de guerre pour faire en sorte que tout se déroule bien – et bien sûr à toutes les structures qui sont là aujourd’hui pour vous présenter leurs actions et vous montrer comment chaque jours iels œuvrent sur le territoire rennais et partout ailleurs à la création d’un monde plus juste, plus soutenable et plus solidaire. A la fin de ce weekend, on espère que la plupart d’entre vous auront trouvé une cause dans laquelle s’engager (avec autant de monde présent, il y a forcément quelque chose qui vous correspond) car il y a tant à faire et urgence à s’y mettre ! Bon weekend des possibles à toutes et tous ! Et vous pouvez déjà nous rejoindre pour organiser la prochaine édition!

La revue de presse


  • -

Pourquoi nous avons retiré un panneau publicitaire illégal

Tags : 

Alors que le règlement local de publicité intercommunal (RLPi) a été adopté par le conseil métropolitain le jeudi 30 Juin 2022, nous nous sommes mobilisé·es en retirant un panneau publicitaire de 4m par 3m situé à Vezin-le-Coquet pour le déposer devant Rennes Métropole où a eu lieu le vote.

Cette action a été menée pour protester autant contre le manque d’ambition du nouveau règlement que contre l’absence de moyens mis en œuvre par la métropole pour faire respecter les lois qui régissent l’implantation des panneaux publicitaires. Les panneaux publicitaires illégaux sont légions sur la métropole du fait du manque de connaissance des règlements et de moyens de contrôle déployés. Pour que le RLPi (ou le code de l’environnement) soit réellement impactant, il faut garantir sa mise en œuvre effective. Or de nombreux dispositifs sont actuellement en infraction sans que les autorités compétentes (Maires ou Préfet) n’agissent.

Le panneau a été déposé devant l’hôtel de Rennes Métropole pour mettre les élu.es face à leurs responsabilités, qui, avec ce nouveau règlement auraient pu faire des choix bien plus ambitieux. Entre autre : arrêter les contrats de mobiliers urbains publicitaires, proscrire les écrans numériques publicitaires (comme cela a été voté à Lyon), encadrer davantage l’éclairage des publicités, interdire l’éclairage de vitrines commerciales et des enseignes publicitaires lumineuses dès la fermeture des magasins ou encore restreindre davantage la taille des enseignes scellées au sol.

Lors de la concertation préalable sur le nouveau projet de RLPi fin 2021, ainsi que lors de l’enquête publique en mars-avril 2022, nous avions démontré dans nos contributions que la publicité incite à la surconsommation et prône un idéal de vie polluant, qu’elle favorise les grandes entreprises au détriment du commerce local, et qu’elle génère une pollution intrinsèque, surtout lorsqu’elle est lumineuse et/ou numérique. Ce constat est partagé par la Convention citoyenne pour le climat qui avait développé un axe ambitieux sur la régulation de la publicité dans l’espace public et sur nos écrans.

Ainsi, la métropole pourrait dédier le mobilier urbain à l’affichage public et associatif et en développant celui-ci. En effet, les espaces d’affichages publics dédiés à l’information sur les manifestations publiques, évènements associatifs, élections HLM, vie locale… favorisent la cohésion sociale et le dynamisme culturel du territoire.


  • -

Modification N°1 du PLUi : notre contribution à l’enquête publique

Tags : 

Du 25 mai 2022 au 23 juin 2022, la Métropole de Rennes mène une enquête publique autour de la modification du PLUi qu’elle souhaite engager. Vous trouverez ci-dessous notre contribution à cette enquête. .

Pour déposer votre propre contribution à l’enquête publique, cliquez ici.

Pour consulter notre contribution à la concertation préalable qui a eu lieu du 5 mai au 15 octobre 2021, cliquez ici


  • -

Retour sur nos actions autour des législatives

Tags : 

Les 12 et 19 juin, on choisit nos député.es lors des élections législatives. Au regard de l’opportunité pour ces potentiels futurs élu·es d’impulser une réelle ambition écologique et sociale au niveau nationale, nous avons utilisé les (bien trop nombreux) espaces publicitaires de Rennes pour rappeler le rôle des député.es et l’importance de cette élection. Nous avons également complété les affiches électorales avec nos bilans des candidat·es des circonscriptions d’Ille et vilaine.

Parce que installer la justice climatique et sociale ça passe aussi par créer un environnement politique favorable à la rupture dont nous avons besoin ! Alors mobilisons-nous pour les élections législatives du 12 et 19 juin !


  • -

Table ronde le 16 juin sur l’artificialisation des terres avec ÉPOLAR, Eau et Rivières de Bretagne et la Confédération paysanne

Tags : 

Le jeudi 16 juin à 18h rassemblons-nous au Mail François Mitterrand pour discuter d’un phénomène préoccupant qui se déroule tout autour de nous : l’artificialisation de nos sols.

Que ce soit pour les couvrir de bitume, de béton ou de plastique, nos terres sont progressivement imperméabilisées et privées de leurs fonctions naturelles, au profit d’infrastructures dont l’utilité et la qualité sont souvent questionnables.

Quels sont les conséquences écologiques (et aussi économiques) d’un tel processus ? Quel modèle de société sert-il ? Pourquoi les élu·es, promoteurs·trices et particuliers·ières artificialisent-iels ? Existe-t-il des alternatives pour ces acteurs ? Comment ces projets, quand bien même ils ne font pas l’unanimité, sont-ils mis en place ? Que pouvons-nous faire, nous citoyen·nes, pour lutter contre ce mécanisme de destruction des terres ?

Pour répondre à ces questions, Alternatiba a invité trois intervenant·es qui aborderont chacun·e la question de l’artificialisation des sols sous un angle différent :

  • Elias Ganivet, doctorant en sciences de l’environnement, du collectif de scientifiques spécialisés dans la transition environnementale, ÉPOLAR
  • Pauline Pennober d’Eau et Rivières de Bretagne, une association agrée au titre de la protection de la nature, qui œuvre pour la restauration et la protection de la ressource en eau et des milieux aquatiques
  • Simon Lehuger, éleveur à Noyal sur Vilaine et membre du syndicat agricole Confédération paysanne

Plusieurs collectifs locaux seront également présents pour nous parler de leur lutte contre des projets d’artificialisation. Le public sera bien entendu encouragé à participer en posant ses propres questions.


  • -

Ensemble, mobilisons-nous pour la justice sociale et climatique

Tags : 

Mobilisons-nous !

Même si nous avons évité le pire, Emmanuel Macron reste le président des inégalités sociales et de l’inaction climatique.

Il ne propose aucune mesure suffisamment ambitieuse et juste pour faire face à l’urgence climatique et aux inégalités croissantes. Son dernier quinquennat a montré que ses priorités étaient tout autres : conforter les grandes fortunes et leurs industries polluantes, développer la surveillance de masse et renforcer les dominations…

Les changements nécessaires ne viendront donc pas de ce gouvernement, mais ils peuvent venir des collectifs de citoyen•nes qui se mobilisent tous les jours pour sauver la planète et faire valoir la solidarité et l’équité partout où le capitalisme détruit et aliène.

Les victoires ont déjà été nombreuses et nous montrent que nous pouvons changer les choses.
Alors ensemble, défendons ce qui est vraiment important, restons solidaires et mobilisons-nous !

Alternatiba Rennes continuera à lutter localement contre les projets climaticides et injustes et pour les alternatives écologiques et solidaires.

👋Tu souhaites nous rejoindre ? Viens nous rencontrer !


  • -

Pour une réglementation plus rigoureuse de la publicité dans l’espace public

Tags : 

Du 16 mars au 14 avril 2022, Rennes Métropole a mené une enquête publique sur l’élaboration de son RLPi (Règlement Local de Publicité intercommunal). Cette enquête suit la consultation publique durant laquelle nous avions démontré par notre contribution que la publicité incite à la surconsommation et prône un idéal de vie polluant, qu’elle favorise les grandes entreprises au détriment du commerce local, et qu’elle génère une pollution intrinsèque, surtout lorsqu’elle est lumineuse et/ou numérique.

Pour cette nouvelle enquête publique, nous avons rédigé une contribution qui est une réponse directe aux lacunes du projet proposé par Rennes Métropole. Nous considérons que ce projet propose certes des avancées sur certains points mais qu’il manque largement d’ambition pour limiter de façon drastique la publicité et préserver les citoyens des injonctions à consommer toujours plus.

Ainsi nous demandons à ce que le nouveau RLPi oblige à :

  • Arrêter les contrats de mobiliers urbains publicitaires
  • Proscrire les écrans numériques publicitaires
  • Encadrer l’éclairage des panneaux publicitaires scellés au sol ou sur façade
  • Interdire l’éclairage de vitrines commerciales et des enseignes publicitaires lumineuses dès la fermeture des magasins
  • Restreindre davantage la taille des enseignes scellées au sol
  • Interdire ou restreindre la taille des bâches permanentes et les bâches de chantier
  • Dédier le mobilier urbain à l’affichage public et associatif

Par ailleurs, pour que le RLPi soit réellement impactant, nous demandons à la métropole de garantir son respect, notamment dans les communes périphériques où les publicités illégales sont légions.

Vous pouvez consulter notre contribution complète ci-dessous.


  • -

Vélorution printanière : fêtons les mobilités durables le 24 mars

Tags : 

Toutes et tous ensemble, sympathisant.es, usager.ères des mobilités actives et durables, utilisateurs.rices du train ou de la trottinette, à pied ou à roulette, nous devons faire masse et amener nos élus à revenir sur des années de politique d’aménagement et de déplacements centrées sur la voiture ! Et pas demain, tout de suite ! Nous ne voulons pas une politique des petits pas mais bien une rupture réelle avec cet ancien model.

Retrouvons nous donc le 24 mars à partir de 16h30 au café Citron (52 rue d’Antrain, 35000 Rennes) pour un moment convivial autour du vélo avec la possibilité de réaliser des réparations légères suivi d’une Vélorution jusqu’au siège de la Métropole rennaise.

Programme détaillé :
Dès 16h30, atelier réparation de vélo au CITRON-Café Vélo.
À 17h30, un premier convoi partira de Saint Grégoire (sur le canal au niveau de la Saudraie) pour protester contre le projet de pont routier. Ce groupe rejoindra le reste du cortège au CITRON-Café Vélo.
Puis à 18h30 départ en fanfare du CITRON-Café Vélo en direction des locaux de Rennes métropole pour rappeler à la métropole ses engagements en terme de mobilités durables.

Hasta la bicicleta siempre !


  • -

Marche Look Up à Rennes le 12 mars

Tags : 

En janvier 2022, le film Don’t Look Up dressait un parallèle évident et glaçant avec le dérèglement climatique et ses conséquences catastrophiques sur nos vies. Il a ainsi permis de remettre dans le débat public plusieurs enjeux majeurs : l’urgence climatique est désormais indéniable ; mais au lieu de regarder la vérité en face et de prendre leurs responsabilités, les dirigeants politiques et les multinationales détournent délibérément le regard voire sabotent tout espoir d’un avenir juste et soutenable. À deux mois de l’élection présidentielle, alors que nos vies sont en jeu, ils préfèrent fermer leurs yeux. Nous pouvons agir. Nous devons leur rappeler l’ordre des priorités et faire de 2022 l’année où la France a enfin pris le chemin d’un avenir juste et soutenable pour toutes et tous. Nous n’attendrons pas 5 ans de plus. Nous pouvons changer nos vies maintenant. Nous pouvons bâtir un avenir juste et soutenable pour toutes et tous. Nous pouvons faire payer les responsables.

👉 Le samedi 12 mars, rendez vous à 11h Mail François Mitterrand à Rennes pour la marche Look Up de Rennes.

Tu veux t’impliquer dans l’organisation ou ton collectif veut prendre part à la mobilisation? Envoie nous un mail à rennes@alternatiba.eu

➡ Des marches ont lieu partout en France. Plus d’infos ici : https://marcheclimat.fr/12mars/


Calendrier

<< Oct 2022 >>
lmmjvsd
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

Pétition contre l’agrandissement de l’aéroport de Rennes

Je signe la pétition contre l'agrandissement de l'aéroport de Rennes! Lancée le 3 février 2020.

Lettre d’information

Envie de suivre l'aventure Alternatiba Rennes ? Laissez-nous votre adresse e-mail !