Atelier pancartes – préparation de la marche du 27/01

  • -

Atelier pancartes – préparation de la marche du 27/01

Le 26/01, à partir de 14h, venez nous rejoindre pour un atelier familial de préparation de pancartes et slogans pour la marche du lendemain!

Amenez vos crayons, feutres, scotch, petit matériel, imagination et bonne humeur!

Apportons nos mugs, tasses et de quoi grignoter: nous pourrons partager tous ensemble un petit goûter espagnol. Nous vous offrons les boissons chaudes!

S’il fait froid, n’oubliez pas de prendre des vêtements chauds pour vous et vos enfants: la halle est couverte, mais ouverte!

Au plaisir de vous rencontrer et de partager avec vous ce moment créatif,

A bientôt!

L’équipe CplC Rennes & Alternatiba Rennes

—————-Appel à Vidéastes et Photographes—————————-

Nous cherchons aussi des photgraphes pour couvrir les préparatifs de la marche !

https://www.facebook.com/events/807611392913571


  • -

Alternatiba Rennes fait son bilan 2018 !

Quelle année ! L’agenda climatique de 2018 a été bien chargé : le Tour Alternatiba 2018, le Village des Possibles, 4 marches pour le climat à Rennes, de nombreuses actions non violentes et notre implication croissante dans les politiques territoriales avec la Breizh COP et le CODEV. Honnêtement, on avait presque oublié tout ce qu’on a fait car on était sur tous les fronts, merci à tous les bénévoles ! 

Retour détaillé sur l’ensemble de nos actions de l’année passée en ce début 2019 qui s’annonce toute aussi remplie ! On compte sur vous pour participer aux futurs évènements et rejoindre les différentes commissions pour organiser tout ça !

Alternatiba Rennes 2018 c’était :

Des actions non violentes

Ateliers et formation

  • 20 avril 2018 – Intervention lors d’un forum AFEV : ateliers sur la désobéissance civile au travers de l’action non violente
  • 4 décembre 2018 – Intervention à IEP Sciences Po Rennes : ateliers sur la désobéissance civile au travers de l’action non violente

Local

  • 3 février 2018 – Action contre les panneaux publicitaires numériques : Avec le groupe local de RAP, sensibilisation et mobilisation un an après l’installation de trente panneaux publicitaires numériques du groupe Clear Channel par la mairie rennaise
  • 17 novembre 2018 – Action non violente panneaux publicitaires lumineux : “Paysages de France” organisait une consultation citoyenne sur les panneaux publicitaires installés place de la République à Rennes. Les militants d’Alternatiba Rennes et de RAP (Résistance à l’agression publicitaire) y étaient !

Plastic Attack

  • 23 juin 2018: Alternatiba Rennes & Greenpeace Rennes ont sensibilisé les acheteurs du Super U de Rennes (rue de Nantes) sur l’utilisation à outrance des emballages plastiques pour la plupart des produits. Un caddie a été rempli de sur-emballages par les consommateurs en sortie de magasin pour mettre en lumière la très courte durée de vie de ces emballages et leur inutilité pour le consommateur.
  • 24 novembre 2018: En réaction au Black Friday, vitrine de la surconsommation, Alternatiba Rennes accompagnait le collectif citoyen “Il est encore temps Rennes” au Super U, place Hoche pour sensibiliser les consommateurs à la quantité de plastique que comportent leurs achats.

Société Générale, n°1 des banques françaises dans le financement des énergies fossiles

  • 30 novembre 2018: En amont de l’#OpérationNettoyage, des militants ANV COP21 Rennes se sont rendus dans 3 agences Société Générale pour échanger avec le personnel à propos du soutien massif de la banque au gaz de schiste ! Ils ont remis aux directrices des agences une lettre signée par plusieurs organisations françaises et internationales expliquant leur action. La banque appuie en effet le développement du terminal d’exportation de gaz de schiste Rio Grande LNG et du gazoduc Rio Bravo Pipeline au Texas, qui contribueraient à émettre autant que 44 centrales à charbon.
  • Semaine du 10 au 14 décembre 2018: Les militants d’ANV-COP21 Rennes ont réalisés des pochoirs devant des agences de la banque dans le centre ville de Rennes afin de rappeler à la Société Générale que le compte a rebours était lancé avant l’opération Grand Nettoyage, action nationale au siège parisien de la Société Générale le vendredi 14 décembre 2018.

Campagne Pas avec Notre Argent, avec Attac Rennes

  • 15 septembre 2018: Mobilisation des groupes d’ANV Action non-violente COP21 Rennes & Attac Rennes et Attac Saint-Malo pour lutter contre les investissements sales des banques, notamment dans le secteur des énergies fossiles. Les militants ont dénoncé les banques Société Générale, BNP Paribas et Crédit Agricole à Rennes.
  • 15 décembre 2018: Les militants d’ANV COP 21 Rennes (Action non violente) et Attac Rennes ont symboliquement mis au vert l’agence BNP Kennedy à Rennes. Campagne Pas avec notre argent pour exiger la transparence des financements permis par les livrets de développement durable et solidaires.
    Article complet ici

TOTAL et ses forages d’exploration pétrolière en eaux profondes avec Greenpeace Rennes

22 septembre 2018: contre le projet de forage pétrolier à côté du Récif de l’Amazone. Les militants ont enfilé leurs combinaisons tâchées de (faux) pétrole et se sont rendus place de Bretagne pour dénoncer Total et sa politique d’extraction à proximité du récif de l’Amazone. Campagne menée dans de nombreuses autres villes françaises. NB : Depuis l’administration brésilienne a interdit le projet de forage de TOTAL : une belle victoire après plusieurs mois d’actions de la part de Greenpeace.

Des mobilisations citoyennes et notre implication dans les politiques territoriales

  • 8 septembre 2018 – 1e marche pour le climat : nationale organisée à Rennes à l’initiative du collectif pour une transition écologique et solidaire de la Bretagne dont Alternatiba Rennes fait partie. Lancement de la pétition qui fixe 10 objectifs à atteindre pour mener la transition écologique de notre région. Le collectif participe aux réunions de la Breizh COP, démarche initiée par la Région Bretagne, dans le cadre de son Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET).
    Article détaillé ici
  • 2 octobre 2018 – Conférence territoriale de Melesse : dans le cadre de la Breizh Cop, l’association était présente afin de co-construire avec les élus et différents acteurs locaux (agriculture, urbanisme, associations environnementales) la Bretagne que nous souhaitons pour demain : écologique, solidaire et dynamique. Après le discours d’entrée du président de région, les 200 participant.e.s lui ont posé des questions puis se sont regroupés en ateliers pour débattre des 38 objectifs proposés par la Bretagne. Deux bénévoles d’Alternatiba Rennes, ont ainsi pu mettre en avant les arguments que nous défendons. Par exemple, rappeler l’urgence d’en finir avec les pesticides de synthèse, sans attendre 2040. On soulignera que le président de région a évoqué la récente mobilisation citoyenne.
  • Du 10 au 23 octobre 2018 – Réunions publiques du Plan Climat : organisées par Rennes Métropole et le CODEV (Comité de Développement de la Métropole de Rennes), 4 réunions publiques dans 4 villes du territoire et ont rassemblé, côté citoyens, 100 personnes au total. Les militants d’Alternatiba Rennes y étaient !
    Retour précis dans cet article
  • 10 novembre 2018 – Ensemble pour le climat, sursaut citoyen à Rennes : en amont du vote début décembre par les élus du Conseil Régional de Bretagne des grands objectifs de la transition écologique et solidaire de notre Région, définis dans le cadre de la démarche « Breizh Cop », le Collectif pour une transition écologique et solidaire de la Bretagne, dont Alternatiba Rennes fait partie, a appelé à une nouvelle mobilisation citoyenne (dans la continuité des marches nationales pour le climat du 13 octobre et 8 septembre). Cette mobilisation rennaise a permis aux citoyen.ne.s à l’arrivée à Rennes Métropole de s’exprimer sur leurs attentes pour le climat. L’objectif : appeler nos élus à agir, mais aussi dénoncer les politiques territoriales qui sont élaborées sans les citoyens, avec des consultations publiques qui restent surtout symboliques.
    Article complet

Des évènements

  • 19 mai 2018 – Banquet contre Monsanto : Alternatiba était présent aux côtés de Greenpeace Rennes et de la Marche contre Monsanto, pour protester contre l’utilisation d’OGM et de produits nocifs tels que le glyphosate dans l’agroalimentaire. Un produit dont l’interdiction a été rejetée par nos députés…
    Retour sur l’évènement
  • 15 juin 2018 – soirée alternative Alternatiba Rennes & Perma G’Rennes : à l’éco-centre de la Taupinais : une soirée d’échanges et de rencontres pour faire connaître le projet Perma G’Rennes en visitant la ferme de permaculture et pour promouvoir les différentes actions d’Alternatiba ; le tout autour d’un repas partagé de récupération.
  • 4 au 7 juillet 2018 – Tour Alternatiba 2018 : organisation des étapes du Tour Alternatiba 2018 à Concoret, Langouët, Rennes, Bain de Bretagne et Derval avec une formation à l’action non violente chaque lendemain.
  • 22 septembre 2018 – Le Village des Possibles : co-organisé avec plusieurs associations comme Food Not Bombs, Greenpeace Rennes… Pour cette 2e édition à Rennes, 47 associations étaient présentes ainsi que 3000 visiteurs environ malgré le temps tempétueux. Programme complet
    Article bilan ici
  • 6 octobre 2018 – Arrivée du Tour Alternatiba à Bayonne : plusieurs militants et sympathisants d’Alternatiba Bretagne (Rennes, Brest, St Malo…) étaient présents pour accueillir les cyclistes et participer à ce grand rendez-vous ! Plus de 1000 bénévoles sur 2 jours, un village des alternatives dans toute la ville, un direct avec la vice présidente du GIEC (à la veille de la remise de leur rapport sur le dérèglement climatique), des concerts, des conférences à la Fac tout le week-end, des éponges envoyées à la Société Générale pour qu’elle nettoie ses investissements aux énergies fossiles, des militants venus des 4 coins de la France et aussi des curieux venus malgré la pluie. De la joie, de l’émotion et une bonne dose de motivation pour les grands défis qui nous attendent : le mouvement prend de l’ampleur et on l’a bien senti à Bayonne, nous entrons dans “le temps de l’espoir et de l’action” ! L’intégralité du manifeste ici

Projections et stands lors d’évènements

  • 28 janvier 2018 – Ciné débat pour l’ouverture du Festival Ciné’thique, en partenariat avec les associations La Bonne Assiette et Déclic Ethique, Qu’est-ce qu’on attend, de Marie-Monique Robin, un film qui raconte comment une petite ville d’Alsace de 2200 habitants s’est lancée dans la démarche de transition vers l’après-pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique, avec Christian ROGER, maire de Guipel, Vice-Président à la transition énergétique de la CC Val d’Ille-Aubigné et Vice-Président de BRUDED
  • 13 mars 2018 – projection du film Irrintzina avec CinéMA 35 à Liffré
  • 5 mai 2018 – stand lors de la projection du film “Hubert Reeves La Terre vue du cœur”: Alternatiba Rennes était présente le 5 mai au Cinéville de Rennes pour tenir un stand lors de l’avant-première
  • 29 juin 2018 – projection du film Irrintzina avec Le bar associatif La Cambuse à Langouët
  • 2 juillet 2018 – projection du film Irrintzina avec Vitré Tuvalu et le MAN Vitré.
  • 23 novembre 2018 – En réaction au Black Friday, vitrine de la surconsommation, Alternatiba Rennes accompagnait le collectif citoyen “Il est encore temps Rennes” pour le ciné apéro partagé à la Maison Saint-Cyr de Rennes, autour du film Irrintzina, sur la naissance d’Alternatiba.

  • -

Pour des livrets Développement Durable vraiment verts à la BNP

Ce samedi 15 décembre, les militants d’ANV COP 21 Rennes (Action non violente) et Attac Rennes ont symboliquement mis au vert l’agence BNP Kennedy à Rennes.

Selon Attac, les milliards d’euros du Livret de Développement Durable et Solidaire ne servent pas à financer, comme son nom l’indique, des projets de développement durable solidaire. En effet, “interrogées sur l’usage de cette épargne qui concerne 24 millions de français et représente 106 milliards d’euros, la BNP, comme les autres banques, ne fournit aucune réponse permettant de garantir qu’elle n’utilise pas cet argent pour financer une des 200 multinationales responsables de 90% des émissions de gaz à effets de serre, cause majeure des dérèglements climatiques.” Attac, via sa campagne #PasAvecNotreArgent, demande à BNP cette transparence !

C’est pourquoi, les militants des deux associations se sont rassemblés pour une action non violente et non dégradante samedi dernier, dans le but d’informer les passants et les employés et responsables de BNP à Rennes sur la réalité du LDDS et exiger la transparence de ces financements.
La peinture verte est entièrement biodégradable. Le but n’est pas de dégrader mais de lancer l’alerte sur les nombreuses pratiques douteuses des banques françaises et en particulier de la BNP.

 

Cette action non violente fait écho au grand nettoyage mené au siège de la Société Générale du vendredi 14 décembre à Paris où plusieurs centaines de militants d’ANV COP 21, Réseau Action Climat et Les amis de la Terre ont nettoyé symboliquement les murs de la banque, à l’aide d’éponges, balais, chiffons.

En effet, Société Générale soutient des grands projets d’énergie fossile à travers le monde, dont le projet LNG Rio Grande d’extraction de gaz de schistes au Texas, USA. Les militants ont régulièrement mené ce genre d’actions non violentes dans de nombreuses villes françaises depuis septembre 2018. L’action du 14 décembre était donc prévue depuis des mois, pour coïncider avec la date de clôture de la COP 24. Cette action non violente et non dégradante a été chahutée par les forces de l’ordre, mais les militants se sont ensuite répartis sur de nombreuses agences dans le reste de Paris.

A noter qu’une campagne similaire avait été menée en 2017 à l’encontre de la BNP, pour l’inciter à se retirer de projets d’énergie fossile. Cette campagne fut une première victoire car la BNP avait annoncé le 11 octobre 2017 son recul dans le financement de projets engageant les énergies fossiles non conventionnelles. “Si la méfiance reste de mise en attendant la réalisation de cette nouvelle politique, il n’en demeure pas moins que les mesures annoncées sont tout à fait réjouissantes ! Non seulement la BNP Paribas s’engage à ne plus financer de nouveaux projets d’exploration, production, transport ou exportation de gaz de schiste, sables bitumineux ou forage en Arctique, mais elle ne soutiendra plus non plus les entreprises qui y sont impliquées pour plus de 30% de leurs activités.

Plus d’infos dans l’article d’ANV COP 21

Ces actions ont impact sur l’image des banques, la mauvaise publicité est un bon moyen d’action pour infléchir leurs stratégies de financements.
De plus, ces actions sont minutieusement préparées et permettent de véhiculer des messages forts tout en prônant la non-violence et le dialogue en allant rencontrer les employés et directeurs d’agence.

Si vous êtes intéressés par de futures actions non violentes contre les projets et politiques climaticides : contactez la Commission Action Non-violente !

Plus d’infos sur la campagne #PasAvecNotreArgent, lancée à l’initiative d’Attac et de 350.org ici :

#PasAvecNotreArgent

 


  • -

Sursaut citoyen à Rennes le samedi 10 novembre

Les Bretons ont marché pour interpeller leurs élus sur l’urgence climatique

Le collectif pour une transition écologique et solidaire en Bretagne s’est formé au printemps 2018 et compte une dizaine d’associations. Depuis septembre 2018, une pétition en ligne propose aux Bretons de signer le manifeste qui propose notamment 10 objectifs à atteindre face au dérèglement climatique, pour la Bretagne de 2040.

Pourquoi un manifeste ?

À l’échelle régionale, en mars 2017, une conférence des territoires a lancé la Breizh Cop. Cette démarche vise à réunir tous les acteurs du territoire pour définir l’évolution de la Région Bretagne face aux enjeux climatiques. Ce projet sera formalisé dans le SRADDET (Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires) qui sera rédigé à l’issue de la Breizh Cop.

Après 5 réunions de concertation organisées dans toute la Bretagne, les élus régionaux voteront les 13 et 14 décembre prochain les objectifs déterminés lors des animations citoyennes. 2019 verra la mise en place d’outils pour atteindre ces objectifs :

“engagements volontaires, individuels et collectifs, nouvelles règles communes applicables dans les territoires (SCOT, PLUI, PLU), politiques publiques innovantes et participatives qui feront évoluer les modes de production, de décision, d’occupation de l’espace…”

(source : dossier de presse de la Breizh Cop).

La mobilisation du 10 novembre

Après les marches pour le climat des 8 septembre et 13 octobre, le collectif pour une transition écologique et solidaire a appelé les citoyens bretons à marcher à nouveau le 10 novembre pour le territoire breton. À Rennes et à Brest, les citoyens ont répondu présents. Le but de cette mobilisation était de montrer que les citoyens sont prêts à s’engager pour le climat et qu’ils exigent que leurs élus s’engagent eux aussi pour mener une véritable transition écologique et solidaire de la Bretagne.

À Rennes, 1 500 personnes se sont réunies sur le mail François Mitterrand et ont marché vers l’hôtel de Rennes Métropole. Là, une consultation citoyenne a eu lieu sous forme de post-it collés sur les fenêtres du bâtiment, sur lesquels les participants avaient écrit les engagements qu’ils demandaient à leurs élus. Le but était d’interpeller nos élus locaux et régionaux autour d’un message clair :

“Nous, citoyens, nous engageons pour le climat.

Et vous, à quoi vous engagez-vous?”.

Au moment où les citoyens remettent en question l’exercice de la démocratie, il était important de faire vivre la démocratie locale au travers de l’expression citoyenne. Et ce, quelques jours après la fin de la consultation publique peu médiatisée du PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial) et sous les yeux d’élus locaux. L’averse de cette fin de marche n’a pas empêché les nombreuses contributions des bretons rassemblées dans ce cahier.

Et après ?

Le collectif, dont Alternatiba Rennes fait partie, a sollicité une rencontre avec la Région Bretagne au sujet de la Breizh Cop. Le Président a reçu favorablement la demande du collectif et a reçu des représenrants ce vendredi 30 novembre.

D’ici le vote des élus régionaux mi-décembre, il est encore temps de signer la pétition du collectif pour donner plus de poids à nos contributions à cette Breizh Cop.

Voici les 10 objectifs inscrits dans le manifeste “Mobilisons-nous pour une Bretagne écologique, solidaire et dynamique” porté par le collectif :

  1. Diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre
  2. Reconquérir la biodiversité et les paysages
  3. 100% des eaux brutes et du littoral en bon état écologique
  4. Une Bretagne zéro déchet et économe en ressource
  5. Développer l’agriculture biologique et les circuits courts
  6. Diminuer l’artificialisation des sols
  7. 50% des déplacements en mode doux ou collectifs
  8. Équilibre et solidarité entre métropoles et territoires ruraux
  9. Aides publiques conditionnées à des projets de territoires durables
  10. Éducation et formation à la transition écologique

 

Le Collectif pour une transition écologique et solidaire en Bretagne regroupe : Alternatiba Rennes. Bretagne Vivante. Coben. Réseau Cohérence. Eau et Rivières de Bretagne. Fédération Bretonne Nature Environnement. GMB. Maison de la Consommation et de l’Environnement, et l’Union Régionale des CPIE de Bretagne.


  • -

Réunions publiques du Plan Climat Rennes Metropole – Alternatiba était là

« Avec une enveloppe de 350 millions d’euros et 109 actions concrètes, le Plan climat est un engagement l’ensemble des acteurs de la métropole », peut-on lire sur le site internet de Rennes Métropole. Vous êtes passés à côté de l’info ? Il s’en est fallu de peu : 4 réunions publiques sur le PCAET – Plan Climat Air Energie Territorial ont déjà eu lieu sur le territoire de Rennes Métropole.

Une centaine de participants aux réunions publiques

4 rencontres publiques ont eu lieu les :

  • 10 octobre 2018 à Vern-sur-Seiche
  • 15 octobre 2018 à Pacé
  • 16 octobre 2018 à Rennes
  • 23 octobre 2018 à Acigné

Organisées par Rennes Metropole et le CODEV (Comité de Développement de la Métropole de Rennes), ces réunions ont rassemblé, côté citoyens, 100 personnes au total. Pourtant, nous étions 4000 dans les rues de Rennes les 8 septembre et 13 octobre dernier à se sentir concernés par le défi et l’urgence climatique.

Une quinzaine de militants d’Alternatiba Rennes ont participé à 3 réunions sur 4. Après une présentation très synthétique du plan climat (qui comporte 109 actions), une vingtaine de minutes a été consacrée aux questions-réponses. Le CODEV a ensuite animé la 2e partie des réunions avec différents ateliers:

  • inscription sur des post-it sur les points forts, les points de vigilance et les points à améliorer parmi les propositions du PCAET
  • atelier « vision de la métropole en 2030 : ce qui est visible et par quels moyens ? »
  • imaginer une campagne de sensibilisation sur le climat (slogan, objectifs, cibles, moyens…)

Participer, même en dernière minute

Les moyens de communication sur ce plan climat n’ont sans doute pas été à la hauteur des enjeux. En effet, cette phase de concertation est ouverte au public depuis le 24 septembre jusqu’au …. 2 novembre ! Il reste une possibilité de s’exprimer sur le plan climat en ligne jusqu’au 2 novembre et d’y apporter sa contribution. Ensuite, après avis du Président de Région et du Préfet, le plan climat final devrait être présenté et adopté en avril 2019.

Mieux vaut tard que jamais, voici les 10 objectifs du PCAET de Rennes :

  1. Rénover 6 000 logements publics et privés par an (contre 1 500 aujourd’hui) : horizon 2024
  2. 100% de logements passifs ou à énergie positive dans les opérations publiques : horizon 2024
  3. Réduire le trafic routier de 10% : horizon 2030
  4. 80% des déplacements en mode décarboné sur le réseau de transports collectifs : horizon 2030 (70% en 2024)
  5. Atteindre l’objectif de covoiturer une journée par semaine : horizon 2024
  6. 85% de voyages supplémentaires sur le réseau STAR : horizon 2030
  7. Rénover 25% des surfaces de bâtiments tertiaires (public et privé) : horizon 2030
  8. Tripler la part des énergies renouvelables ou de récupération : horizon 2030
  9. Viser les 25% d’électricité renouvelable achetée par Rennes Métropole : horizon 2024
  10. Atteindre 100% des déchets valorisés : horizon 2024.

Mobilisation à venir à Rennes

Alternatiba Rennes et le Collectif pour une transition écologique et solidaire de la Bretagne vous invite à vous exprimer le 10 novembre lors d’une nouvelle grande mobilisation citoyenne pour le climat : Ensemble pour le climat, sursaut citoyen à Rennes. Rendez-vous à 14h sur le Mail François Mitterrand !


  • -

Le 13 octobre, des mobilisations partout en France

Après la marche pour le climat du 8 septembre, de nouveaux rassemblements ont eu lieu samedi 13 octobre dans toute la France. À Rennes, nous étions de 3 000 à 4 500 personnes – selon les sources – à ressortir banderoles et pancartes pour alerter une nouvelle fois sur l’urgence de la situation climatique.

Marche pour le climat du 13 octobre à Rennes

2e marche pour le climat : une forte mobilisation à Rennes

C’est sous un grand soleil et une improbable température de 24°C (en octobre !) que des citoyens, militants, étudiants, familles… ont une nouvelle fois marché pour le climat. Du Mail François Mitterrand à la Place de Bretagne, nous avons demandé ensemble des mesures concrètes et radicales face à l’urgence climatique.

Retour en images sur la 2e marche pour le climat à Rennes :


Revue de presse de la mobilisation à Rennes :

 

La Société Générale dans le feu des actions

Parallèlement aux marches, 33 actions non-violentes ont été menées devant des agences Société Générale pour protester contre son statut de banque n°1 des énergies sales, notamment via son soutien au développement des gaz de schiste aux Etats-Unis. Déployant des banderoles enflammées portant le message « Alerte rouge +3 °C : Société Générale brûle la planète ! » et brandissant leurs mains peintes en rouge en signe d’opposition, les activistes des Amis de la Terre et d’Action Non-Violente COP21 (ANV-COP21) ont mené des actions devant les agences de Société Générale dans de nombreuses villes.

Action Société Générale de Grenoble - source : anv-cop21.org

Action Société Générale de Grenoble – source : anv-cop21.org

Dans de nombreuses villes de France, d’Europe et du monde, les citoyens ont également aujourd’hui déposé le rapport du GIEC devant leurs mairies et leurs institutions pour porter le signal d’alarme des scientifiques et exiger le désinvestissement des énergies fossiles.

De nombreuses informations sur la montée en puissance du mouvement pour le climat et sur les différentes mobilisations en cours sont à retrouver dans cet article d’ ANV COP21.


  • -

+1,5°c ou +3°c ? L’heure du choix a sonné !

Face au dérèglement climatique, des marches dans toute la France

Le week-end dernier, le GIEC a publié un nouveau rapport alarmant sur le dérèglement climatique. Tous les voyants sont au rouge mais il nous reste encore une chance de contenir l’augmentation de la température du globe en dessous de ce seuil crucial de +1,5°c.

Aidez-nous à relever ce défi

Nous sommes dans une phase exceptionnelle de mobilisation pour le climat : le Tour Alternatiba a mobilisé plus de 77 000 personnes après un périple de 5800km. Dimanche, à Bayonne, un village des alternatives a permis à des milliers de personnes de découvrir des solutions concrètes et de s’engager à relever le défi climatique. Samedi prochain plus de 50 marches pour le climat s’organisent en France pour faire pression sur les décideurs.

Parce que la lutte pour le climat équivaut à rien de moins que la lutte pour l’espèce humaine, nous souhaitons qu’elle gagne en puissance jour après jour, qu’elle passe avant les clivages entre les groupes militants, qu’elle rassemble toujours plus de personnes pour que nous puissions enfin nous faire entendre. Alternatiba Rennes rejoindra donc la marche pour le climat organisée le 13 octobre à Rennes. Une marche que nous souhaitons citoyenne et humaniste, pour faire entendre nos voix !

Nous entrons dans le temps de l’espoir et de l’action : nous devons et pouvons agir collectivement, massivement et immédiatement pour enclencher les transformations radicales nécessaires. Les petits pas ne sont plus à la hauteur. Nous n’avons plus le temps d’attendre les dirigeants. Ils nous conduisent vers un monde à +3° ou pire.

 

Le temps de l’espoir et de l’action

Ci-dessous, quelques extraits du manifeste “Le temps de l’espoir et de l’action”, lu le 7 octobre à Bayonne par Gaby, 16 ans, lycéenne vivant à Poitiers, et Moriba, 16 ans, migrant guinéen hébergé à Bayonne :

Nous n’acceptons pas d’être condamnés à un monde de + 3°C.

[…]

Nous nous opposerons, et nous nous interposerons, de manière non-violente et déterminée, jusqu’à la désobéissance civile, face à toute politique, à tout projet, à toute mesure, à toute activité contribuant à augmenter les gaz à effet de serre, et donc à déstabiliser le climat. Nous avons un devoir de tolérance zéro face à tout ce qui menace les conditions de vie dignes dans ce monde, et dans celui où nous vivrons quand nous serons adultes.

Nous devons agir collectivement, massivement et immédiatement. Les petits pas ne sont plus à la hauteur. Chaque jour est important. Chaque action aussi.

[…]

Nous devons enclencher nous-mêmes le changement massif et immédiat indispensable. Nous pouvons le faire dès maintenant, dans nos quartiers, nos communes et nos territoires.

Nous voulons vivre, rêver et pas seulement survivre. Entraînons ceux qui animent nos villes et nos régions vers une autre voie. Disons-le clairement à nos élus locaux : agissons maintenant ! Soyons tous cohérents avec l’alerte rouge des scientifiques.

Les petits pas n’empêcheront pas le monde de devenir une étuve. Quelques pistes cyclables, un peu de bio à la cantine, un peu de déchets triés : c’est nécessaire mais cela ne suffit pas à préserver notre avenir. Nous voulons des gestes forts, des changements radicaux tout de suite.

[…]

Tissons partout, dans chaque territoire, notre propre écosystème, capable de se défendre et de nous protéger face à des projets climaticides, extractivistes, consuméristes, face à un monde hors sol et délocalisé.

Et en même temps construisons l’alternative, la justice sociale, la sobriété conviviale, les souverainetés alimentaires et énergétiques, la solidarité et le refus de toutes les exclusions ou discriminations…”

Retrouvez ici l’intégralité du manifeste.


  • -

Au Village des Possibles de Rennes, on était plus chaud que le climat !

Environ 3 000 visiteurs, plus de 40 associations, collectifs et artisans, de l’information à foison, des ateliers en tous genre, un plateau radio, des pizzas au feu de bois, des discussions enflammées, une action non-violente… Le Village des Possibles de Rennes, c’était tout ça et bien plus encore !

À Rennes, on est plus chaud que le climat !

Samedi 22 septembre à Rennes, la météo n’était pas bonne. Il faisait gris, un peu frais, beaucoup de vent et quelques gouttes de pluie. Un vrai temps breton. Premier jour de sale temps après un été indien, c’était quand même pas de chance. Et pourtant, même les plus optimistes d’entre nous ont été surpris : vous êtes très nombreux.ses à avoir été au rendez-vous.

Ceux qui ont essayé de compter nous disent avoir vu passer plus de 3000 visiteurs pendant l’après-midi. On n’a aucune garantie sur le chiffre, mais ça nous semble probable : à peu près le double de l’année dernière. Merci à vous d’être venu.e.s, d’en avoir parlé autour de vous, et d’avoir contribué au succès de l’événement !

Le succès du Village des Possibles est le signe que la mobilisation est réelle : mobilisation pour le climat, mais aussi pour la solidarité, la protection de la biodiversité, la démocratie, l’éducation, la santé… Il y a aujourd’hui une réelle volonté de reprendre les rênes, pour construire ensemble un monde juste et durable. Cela peut sembler utopique, mais nous sommes convaincu.e.s que c’est nécessaire et… #cestpossible !

Et maintenant ?

Pour que la dynamique ne s’arrête pas là, il y a de nombreuses choses à faire !

  • Rejoindre Alternatiba (évidemment, on commence par nous 🙂 ) pour nous aider à mobiliser l’opinion publique sur les enjeux climatiques, valoriser les alternatives existantes, et mettre la pression sur nos dirigeants et sur les entreprises pour qu’ils.elles prennent la mesure du changement qui s’impose.
    Nous tenons nos réunions mensuelles tous les 2e lundi du mois à 19h à la Maison de la Consommation et de l’Environnement, n’hésitez pas à passer nous dire bonjour !
  • Rejoindre une des autres initiatives présentes sur le Village des Possibles (retrouvez la liste complète ici): qu’il s’agisse de vous engager en tant que bénévole, de participer aux événements, d’adopter de nouvelles habitudes de consommation, etc. Et bien sûr, parlez de ces initiatives autour de vous pour toucher un maximum de personnes !
  • Rejoindre la mobilisation citoyenne pour le climat: de nombreux rendez-vous ont lieu partout en France. En Bretagne, Alternatiba Rennes a rejoint le Collectif pour une transition écologique et solidaire, qui organisera une mobilisation à Rennes le 10 novembre prochain et qui a lancé une pétition de 10 objectifs à atteindre pour une Bretagne écologique, solidaire et dynamique, dans le cadre de la Breizh Cop.

 

Et en attendant les prochains rendez-vous, retrouvez ci-dessous quelques photos du Village des Possibles 2018 :


  • -

Village des possibles de Rennes : le programme !

Le temps passe vite, très vite… Le Village des possibles de Rennes, c’est déjà dans deux jours ! Rendez-vous sur le Mail François Mitterrand samedi 22 de 12h30 à 19h pour retrouver de nombreux créateurs et créatrices de possibles. Associations, collectifs et artisans de la transition écologique et solidaire vous attendent de pied ferme, avec des nombreuses festivités au programme !

 

Les participants

  • Association des P’tits Korrigans
  • Alternatiba Rennes
  • Amap d’Armorique
  • AMAR
  • Ambassad’Air / Défi Canicule
  • Ar Vuhez
  • Artisans du Monde
  • Attac
  • Boby & Co
  • Bolivia Inti Sud Soleil
  • La Bonne Assiette
  • Breizhicoop
  • Bretagne CENS
  • C-Lab
  • Collectif Anti-pub
  • Collectif de soutien aux victimes de pesticides
  • Conseil de Développement
  • Collectif 35 Pacte Finance Climat
  • CRPEA
  • Collectif Demain en main
  • Eau & Rivières de Bretagne
  • Empreinte / Botmobil
  • Enercoop
  • Energies du Pays de Rennes
  • Food Not Bombs
  • Galleco
  • Gamelles Pleines
  • Les Glaneurs Rennais
  • Graine de Sens
  • Greenpeace
  • Jardin des Mille Pas
  • L214
  • LePotiron.fr
  • La Main à la Patte
  • MCE
  • Nature Givrée
  • NégaWatt
  • Noésis école démocratique
  • Perma G’Rennes
  • Rayons d’Action
  • Savonnerie Aubergine
  • Scarabée Biocoop
  • Sortir du Nucléaire Pays de Rennes
  • Zero Waste Pays de Rennes

  • -

La mobilisation climat prend de l’ampleur : une pétition pour la Bretagne

Samedi 8 septembre, la marche pour le climat a rassemblé au moins 3 000 manifestants à Rennes et plus de 115 000 participants dans toute la France. Qu’ils soient militants ou non, ils étaient tous réunis pour dénoncer l’inaction face au dérèglement climatique.

Signez la pétition

Agir – enfin ! – face au changement climatique

Depuis trop longtemps, des personnes de tous bords politiques, de toutes professions, de toutes origines, alertent sur le changement climatique et ses conséquences prévisibles. Et pourtant, rien n’est fait.

On alerte sur la pollution aux plastiques mais le suremballage reste la norme. On déplore l’appauvrissement de la biodiversité mais on met en danger des écosystèmes uniques pour chercher du pétrole. La pollution atmosphérique due aux transports ne cesse d’augmenter mais les dessertes ferroviaires locales continuent de disparaître et la voiture reste indispensable pour se déplacer. La course à la consommation est insoutenable à long terme, et pourtant c’est sur elle que repose notre modèle économique et social.

Aujourd’hui, Les mots ne suffisent plus. des milliers de personnes – dont de nombreux scientifiques – appellent à une véritable cohérence des discours et des actes, à des mesures à la fois ambitieuses et nécessaires pour lutter contre le changement climatique.

Marche pour le climat du 8 septembre 2018

10 objectifs pour une transition écologique et solidaire de la Bretagne

Une multitude d’initiatives citoyennes existe : de plus en plus nombreuses, elles sont indispensables pour opérer un changement global par des actions locales. Mais elles ne sont pas suffisantes. Au regard de l’ampleur du chantier à mener pour réaliser la transition écologique, ces initiatives doivent trouver un écho dans les politiques menées à plus grande échelle. Il est temps que les élus et décideurs politiques se saisissent de ces préoccupations, les intègrent au projet de territoire et y consacrent des moyens suffisants, pour lutter efficacement contre le changement climatique.

Dans cette optique, et dans le cadre de la Breizh-COP, le collectif pour une transition écologique et solidaire de la Bretagne* a lancé une pétition pour fixer 10 objectifs à atteindre pour mener la transition écologique de notre région :

  1. Réduire les émissions de GES énergétiques
  2. Une reconquête de la biodiversité et des paysages
  3. 100% des eaux brutes et un littoral en bon état écologique en 2027
  4. Une Bretagne ZERO déchet et économe en ressource
  5. Dynamiser la demande des consommateurs
  6. Une artificialisation des sols fortement diminuée
  7. 50% des déplacements en mode doux ou collectif
  8. Une Bretagne équilibrée et solidaire entre les métropoles et les territoires ruraux
  9. Des aides publiques conditionnées à l’existence de projets de territoires intégrant en priorité les enjeux environnementaux et sociaux locaux
  10. Une éducation et formation à la transition écologique et solidaire

Commentez, signez et partagez !

 

* Ce collectif regroupe Alternatiba Rennes, Bretagne Vivante, Coben, Cohérence, Eau et Rivières de Bretagne, Fédération Bretonne Nature Environnement, GMB, Maison de la Consommation et de l’Environnement, Union Régionale des CPIE de Bretagne….


Calendrier

lun
mar
mer
jeu
ven
sam
dim
l
m
m
j
v
s
d
29
30
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
1
2
3

Pétition contre l’agrandissement de l’aéroport de Rennes

Je signe la pétition contre l'agrandissement de l'aéroport de Rennes! Lancée le 3 février 2020.

Lettre d’information

Envie de suivre l'aventure Alternatiba Rennes ? Laissez-nous votre adresse e-mail !